Un message clair de la Belgique en direction de Bujumbura

Mise à jour 09 Juillet 2015

Le Vice-Premier Ministre belge et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a reçu jeudi trois hauts dignitaires du régime burundais qui ont fait récemment défection suite à leur opposition à un 3ième mandat du président Nkurunziza. Il s’agit de Sylvère Nimpagaritse (1er à g), le vice-président de la Cour constitutionnelle ; Pie Ntavyohanyuma (2è à g), le président de l’Assemblée nationale ; et Gervais Rufyikiri (4è à g), le 2ème Vice-président de la République. Cette audience est un message clair de la Belgique en direction de Bujumbura. Toutes les actualités

 

Ban-Ki moon demande à ce dernier de bien mûrir sa réflexion avant de prendre une décision et de peser les conséquences

image

Au téléphone ce vendredi avec le président Pierre Nkurunziza, le secrétaire général des Nations-Unies, Ban-Ki moon, a exhorté le numéro Un burundais d’examiner attentivement les conséquences potentielles, pour le pays et son héritage, de ses décisions dans la perspective de l’élection présidentielle.

Pour Pr Gervais Gatunange, un des législateurs de la Constitution en vigueur et Sylvestre Ntibantunganya, ancien président de la République

image

Du choc des idées jaillit la lumière, dit-on. Malgré la clarté de l’Accord d’Arusha et de la Constitution, constate Janvier Bizimana, secrétaire général du Forum pour la Conscience et le Développement (Focode)..

Au nom de la coordination à l’étranger de l’Adc Ikibiri, Pancrace Cimpaye saisit Ban Ki-Moon, pour dénoncer la préparation des massacres au Burundi à travers l’armement des Imbonerakure.

image

« De hauts responsables politiques et militaires proches du président de la République sont en train de distribuer des armes à la milice Imbonerakure à travers tout le pays », déclare Pancrace Cimpaye, coordonnateur de l’Adc Ikibiri à l’étranger.