Actualités

La mafia à la haute sphère au Burundi, La BCB future victime

Mise à jour 14 février 2014

Le 28 janvier 2014 un certain Alexandre NIYONZIMA a été arrêté par le service national de renseignement pour être soupçonné d’avoir participé dans l’action de détournement de fond à la Banque .Ce nom lui a seulement facilité d’accéder à ce montant estimer à 1500$ comme premier Test mafieux réussi après qu’on utilisait la force pendant longtemps.

Mais qui est ce NIYONZIMA Alexandre qui fait craquer la Banque en pleine journée sans que personne ne le surprenne? Monsieur NIYONZIMA Alexandre est un burundais qui vivait aux Etats Unis d’Amérique pendant un certain temps et qui venait d’être rappelé par Monsieur NKURUNZIZA pour l’aider dans certaines affaires qui le complique à la présidence .Notre Pasteur à la tête du pays, espère qu’il sauvera le pays par des miracles qui tomberont du ciel qu’il pleuve ou qu’il neige, il oubli un adage burundais qui dit:<> Dieu sauve celui qui veut être sauvé. C’est dans ce cadre qu’il se trompe en appelant des Etats Unis d’Amérique son ami NIYONZIMA Alexandre pour lui donner quelques conseils à la présidence afin de bien gouverner le pays jusqu'à briguer son troisième mandat en 2015.

L’affaire mafieuse vient d’être dévoilée à certains qui ne le savaient pas parmi les proches de NKURUNZIZA quand Monsieur NIYONZIMA Alexandre avait reçu un signe d’obtenir un montant de 1500 $ de la part de ses proches vivants à l’étranger via le transfert de Western Union. Les démarches de la mafia commencent. Il va chercher les documents au nom de NIYONZIMA Alexandre. Il met de coté son propre nom de NIYONSABA Cédric pour avoir l’identité de NIYONZIMA. La question est de savoir celui qui le facilite dans toutes ces démarches jusqu' avoir ces documents gratuitement dans moins d’une journée alors qu’un passeport burundais coûte aujourd’hui plus de 235000 Fbu pour ne pas parler des pourboires qu’on donne à certains officiers en charge de surveiller la livraison de ce document prestigieux aux services de la Police de l’Air, des Frontières et des Etrangers (PAFE) .Ce natif du Quartier Jabe commune BWIZA en marie de BUJUMBURA et ancien étudiant de l’Université Internationale de Malaisie qui y déserta plus tard pour aller en Europe. Ici, sa première action débutant sa carrière mafia. Depuis le pays bas (Hollande) Monsieur NIYONSABA Cédric fut extradé pour avoir infiltré dans un pays européen et se donner l’accès d’y rester illégalement. Arrivée au Burundi, il cherche un groupe qui répond à ses exigences, le voilà avec quelques cadres du service national de renseignement à Bujumbura. Ces derniers le conseillant d’investir au parti CNDD-FDD d’après 2007, pour plus de discrétion chose qui fut réalisée. Ce jeune Tutsi du Quartier Jabe aujourd’hui sans adresse stable il est soit au Quartier Asiatique soit au quartier Kibenga en Commune Kinindo fut quelqu’un de très brillant depuis son école primaire jusqu'à l’université. En connivences avec quelques hauts dignitaires du service de renseignement, monsieur Cédric a déjà été le commanditaire de plusieurs actes mafieux sans qu’il apparaisse sur scène.

En date susmentionnée, il est arrêté par le même service de renseignement pour avoir triqué la Banque afin de lui donner les 1500$ appartenant à Monsieur NIYONZIMA Alexandre de la présidence. Il a été incarcéré à la prison communale de Buyenzi où il devrait y quitter après avoir répondu aux questions du policier en possession du dossier. Mais à une grande surprise un cadre de la documentation nationale très attaché à la présidence de la république répondant au nom de Désiré vient interrompre les procédures normales il explique que ce monsieur est membre du parti au pouvoir et il avait en sa possession des papiers justifiant des grandes contributions que Monsieur Cédric fait au sein du parti au pouvoir. Il fut relâché de la prison mercredi cinq février 2014 quand les burundais célébraient difficilement la fête de l’unité nationale sans même rembourser le montant volé de 1500$. Il a dit avec courage en sortant de la prison de Buyenzi qu’il cherchera plus tard ce montant pour restituer au propriétaire. Chose qui a étonnée plus qu’un.

Aujourd’hui le 12/02/2014 deux autres personnes (un ougandais et un nigérien) viennent de débarquer à Bujumbura pour renforcer l’équipe Cédric afin de bien détourner un montant colossal de plus de 350.000$ à la Banque de Crédit de Bujumbura (BCB).

Ces voles techniques dans les Banques, arrivent au Burundi pour remplacer d’autres musclés qui avaient été organisé vigoureusement par des personnes non encore identifiées par les juridictions compétentes du Burundi. Ici nous citerons seulement deux cas récents des mémoires des burundais qui oublient rapidement :

1) vous vous souviendrez que l’année passée une des agences de la Banque BANCOBU au quartier Asiatique en mairie de Bujumbura avait été attaquée en pleine matin sans que personne ne sache ce qui se passe. Un montant colossal y est dérobé sans interventions.

2) une autre agence de la même Banque à Matana en province de Bururi avait été la cible du même coup qui visiblement est un coup monté des hauts cadres mais les auteurs restent encore non identifiés.

Ici les victimes sont les petits peuples qui placent leurs confiances dans les Banques soit disant que leur argent seraient en sécurité sans savoir qu’ils les exposent aux grands risques dans un pays comme le Burundi d’aujourd’hui où les groupes mafieux collaborent directement avec ceux qui devraient les traquer, sans toutes fois parler de ces policiers surveillant ces Banques pendant la nuit qui croupissent aujourd’hui dans les prisons soit disant qu’ils ont été complice des différents voles qui s’opèrent dans les Banques.

D’après nos sources proches des services de renseignement burundais aussi confirmées par les membres du Parti CNDD FDD qui gardent toujours l’ identité du parti d’avant 2007, l’équipe serait déjà en activité quitte à ce que le début de la semaine prochaine la BCB soit victime de ces actes de barbarie organisés par un groupe de gangsters commandité par certains hauts cadres du SNR du Burundi en collaboration avec un groupe à la tête de qui Cédric NIYONSABA et trois ougandais et un nigérien. Ce groupe aurait trouvé quelqu’un qu’il donnera un passeport burundais, un visa de Dubaï et un montant de plus de 6000$ après deux actions simultanées qui seront lancées la semaine prochaine dans la même Banque (BCB). Ils envisagent partager ce montant précité avec leur chef de la SNR après la réussite du coup.

Comme il n’y a aucune importance de signaler aux services de renseignement habiletés au Burundi et même si on le signale il n’y aura aucune réaction, à l’exemple de ce vole de 1500 $ qui a bien surpris Monsieur Alexandre NIYONZIMA de la présidence et bien d’autres cas tels que ces voles des Banques précitées, nos sources fidèles dignes de fois préfèrent informer le publique d’être prudent au lieu d’informer les services habiletés enfin que ce cas puisse être comme tant d’autres classés sans suite tels que: l’information à temps du dernier coup à l’aéroport de Bujumbura, révélation d’éliminer certains enseignants de l’Ecole Technique Secondaire de Kamenge(E.T.S Kamenge), ect…

Nous signalons la BCB qu’Un homme averti en vaux plusieurs