Actualités

LE CNDD-FDD NKURUNZIZA MARCHE SUR UNE BOMBE ET L’ADC- IKIBIRI AUX AGUETS

Mise à jour 01 novembre 2012

,

Depuis la fin des élections de 2010, très contestées par les Partis d’opposition, le CNDD-FDD NKURUNZIZA a vite commencé à charger les batteries pour briguer un troisième mandat.

Jour pour jour, il tente de mettre en application son plan machiavélique déjà établi pour se préparer è bien partir aux échéances électorales de 2015. Cependant, au regard du contenu de ce plan en question, s’il advenait qu’il soit appliqué à la lettre, des conséquences fâcheuses ne tarderont à s’observer. Toute l’opinion comprendra directement qu’il s’agit ni moins ni plus des actions de nature à tricher aux élections futures de 2015.

Tenez, ce plan du CNDD-FDD de Pierre NKURUNZIZA est échelonné comme suit :

D’ abord, il faut mettre en pace une loi régissant les Partis politiques d’opposition taillée sur mesure de façon que cette opposition soit dirigée par un membre issu des Partis regroupés au Forum proche du pouvoir pour en finir avec l’ADC-IKIBIRI. Ensuite, on mettra en place une loi sur la presse burundaise dans l’optique de museler les Journalistes et les medias. Cela permettra au parti au pouvoir d’avancer sans être inquiété par qui que ce soit. Suivront des négociations entre le pouvoir NKURUNZIZA et le chef des Partis dits d’opposition pour mettre en place des nouveaux membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante qui rassurent le camp présidentiel à plus de 85%. En troisième lieu, sera le tour de l’amendement de la Constitution par le Parlement notamment en vue d’accorder à Pierre NKURUNZIZA la chance d’ un troisième mandat en violation de l’Accord d’Arusha ; de changer certaines dispositions qui parlent de la nature et de la fin du mandat d’ un Député et d’ un Sénateur pour se conformer à l’ actuel Code Electoral déjà anticonstitutionnel croyant que c’ est une bonne façon d’ en finir avec la question de la radiation des 22 Députés en violation de cette même Constitution et qui reste une épine dans l’ œil. Enfin, suivra l’étape d’intimidation généralisée associée aux enlèvements et punitions extrajudiciaires des membres des Partis d’opposition regroupés au sein de l’ADC-IKIBIRI. Pour ce faire, les responsables du Parti Présidentiel dans les communes et provinces auront la mission de dresser des listes des éléments gênants de l’opposition à abattre. La récente nomination de nouveaux Gouverneurs de Province est en rapport avec ce plan. Pendant toutes ces actions, Pierre NKUTUNZIZA va se dérober dans son habituelle silence complice.

Visiblement, le CNDD-FDD NKURUNZIZA marche sur une bombe au moment où l’ADC-IKIBIRI le guette tranquillement tandis que de nouvelles rébellions naissent suite au mauvais comportement du Parti au pouvoir NKURUNZIZA disent-elles. Si rien n’est fait à temps, le Burundi risque de s’enflammer à tout moment.