Actualités

LA REUNIFICATION DU PARTI UPD-ZIGAMIBANGA, LE MINISTRE EDOUARD NDUWIMANA DERANGER PAR LE LEADER SHIP FAIBLE DU PARTI CNDD-FDD

Mise à jour le 13 janvier 2015

Le tissu social du CNDD-FDD est pour le moment déchiré et rien n'est fait pour le réparer étant donne tous les enjeux reviennent a l'avantage d'un poignet d'hommes que le couple présidentiel a placé dans ses tenailles pour ses courses. Ces courtisans du palais qui font la pluie et le beau temps dans le pays par la bénédiction du Président NKURUNZIZA influencent toutes les décisions dans le pays en lieu et place du parti CNDD-FDD.

Ceux-là ont aujourd'hui une mission de leur boss de défendre son 3e mandat qui fait couler beaucoup d'encres et de salives dans les milieux politico-socio-diplomatiques qui s'intéressent du Burundi.

Ces super BAGUMYABANGA se présentent aussi comme une petite association qui doit défendre aveuglement les intérêts personnels et surtout le nom et l'honneur de Pierre NKURUNZIZA. Avec ce statut, tout est permis pour eux surtout quand il faut neutraliser ceux qu'ils présentent eux même comme ennemis du Grand Chef. EL Hadj Hussein RADJABU et Manassé NZOBONIMPA dans la politique interne au CNDD-FDD sont et restent aujourd'hui leurs cibles.

Le vrai patron du CNDD-FDD récemment il a réanimé le groupe en dévoilant son plan de relancer la campagne pour le 3e mandant pour les élections de 2015. Le président Pierre NKURUNZIZA a appris du groupe que El Hadj Hussein RADJABU et Manassé NZOBONIMPA restent des éléments gênants pour sa réussite, sur ce les mettre définitivement hors état de nuire serait pour lui une bonne stratégie et une mesure salutaire.

Voilà qu'au 30/12/2014 juste à l'attaque le groupe courtisant du palais fait circuler que Les rebelles de RADJABU et SINDUHIJE viennent d'attaquer CIBITOKE. Le groupe a tante par ses réseaux d'agiter les prisonniers de MPIMBA et de les inciter d'attaquer HUSSEIN RADJABU sans succès, malgré les facilités inconsciemment offertes par le nouveau directeur de MPIMBA en la personne de SERUSINA ASTERE, victime des manipulations fait des réactions louches sans connaitre les conséquences des mesures lui proposées à prendre contre HUSSEIN RADJABU.

Lesquels ? Eh bien ! L’installer à une place accessible par tous les prisonniers pour qu'en cas d'attaque personne ne soit responsable. Parallèlement à ces magouilles portant atteinte à la sécurité de HUSSEIN RADJABU la chasse à l'honorable resta d'actualité.

Aujourd'hui, le groupe par diversion cherche à faire entendre que plutôt il y a certains BAGUMYABANGA appuyés par quelques hommes d'affaires qui cherchent d'éliminer RADJABU et MANASSE afin d'installer au pouvoir un civil de leur choix qui serait plus farouche et anti-Radjabiste plus rassurant que NKURUNZIZA.

Ces fausses informations données par ce groupe qui paralyse le CNDD-FDD tente d'infiltrer sans succès au sein des proches de MANASSE et RADJABU ne vise qu'à acheter la conscience des deux grands gabarits en les érigeant comme ennemis de leurs ennemis qui font des tapages agaçants contre le 3e mandat de Pierre NKURUNZIZA au sein du CNDD-FDD.

Vouloir impliquer RADJABU dans les attaques de CIBITOKE a été une tactique sans fruit car les compagnons de lutte de RADJABU Hussein dans leurs majorités ont pris cela comme les rêves de fou. Ces compagnons de RADJABU et MANASSE n'arrivent pas à comprendre pourquoi les deux hommes dont l'un en prison et l'autre en exil restent considérés par PIERRE NKURUNZIZA comme ses grands ennemis.

De toutes les façons le pouvoir doit comprendre qu’à l'intérieur et extérieur du CNDD-FDD on veille sur leur sécurité.