Actualités

PUISSE PRESIDENT CONGOLAIS JOSEPH KABILA SERVIR D’EXEMPLE AU PRESIDENT BURUNDAIS PIERRE NKURUNZIZA?

Mise à jour 14 mars 2014

Ce lundi, le 10 Mars 2014, la Radio Télévision Nationale du Burundi (RTNB) a relayé une information livrée par le porte-parole du gouvernement Congolais sur TV5 Monde selon laquelle le Président de la République Joseph KABILA KABANGE se prépare pour terminer son mandat et céder la place au nouveau président qui sera élu lors des prochaines élections. Donc, il va joindre l’acte à la parole donnée en respectant strictement ce qui est écrit dans la Constitution. Il respectera les deux mandats en 2016. Dans ces conditions, il partir avec un grand honneur et dignité.

Contrairement à ce bon exemple, le président Burundais Pierre NKURUNZIZA continue à se préparer pour briguer un troisième mandat en violation de la Constitution et de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation, selon un conseiller de la présidence de la république. La même source confirme une information très répandue dans les milieux du parti CNDD-FDD selon laquelle la candidature de Pierre NKURUNZIZA est soutenue par une poignée de gens dont le Général Major Adolphe NSHIMIRIMANA et le Commissaire de Police Alain Guillaume BUNYONI qui le prennent comme leur protecteur des crimes économiques et de sang dont ils sont auteurs. Il est également soutenu par son épouse, le pasteur Denise NKURUNZIZA qui ne cesse de prêcher que Dieu a légué le Burundi dans les mains de son mari. Ces mots ressemblent à ceux prononcés par Simone BAGBO, la 2ème dame de l’ex-président de la Côte d’Ivoire, Laurent BAGBO, malheureusement qui n’ont pas empêché de les capturer dans leur cachette souterraine. Notons en passant que le Président Pierre NKURUNZIZA est membre de la secte de Moone basée en Corée du Sud tout comme son ami Laurent BAGBO. Il est également membre du Conseil d’administration de cette secte. Nous informons nos lecteurs que la secte de Moone est une des organisations qui sont réputées pour leur sale besogne de branchement d’argent.

En vue d’écarter tout concurrent lors des élections de 2015, NKURUNZIZA a opté pour la division et l’interdiction des partis politiques de l’opposition à travailler librement via le Ministre de l’Intérieur, monsieur Edouard NDUWIMANA. C’est dans cette ordre d’idée que ce Dimanche le 09 Mars 2014 il avait commandé la tête d’Alexis SINDUHIJE à travers une soit disant fouille perquisition menée par la Police Nationale au quartier Kinanira 3 en Mairie de Bujumbura, heureusement qu’il a pu échapper. Au même moment de l’opération, Adolphe NSHIMIRIMANA tenait une réunion à l’intention de quelques jeunes que le Service National des Renseignements utilise souvent dans des activités militaires en RD Congo, parmi lesquels se trouvaient un certain Juvénal du quartier Bukirasazi 2, Eric fils de KAREGWA du 7ème Avenue Bukirasazi 1 et Fidèle alias Poli Yose de la 5ème Avenue Bukirasazi1 en Commune Kinama, mairie de Bujumbura. Tous ont eu la mission d’organiser des filatures des éléments gênants des partis de l’opposition et les éliminer par la ensuite.

De l’autre côté, les partis politiques de l’Alliance pour le Changement démocratique « ADC-IKIBIRI » semblent engager leur vitesse pour barrer la route à Pierre NKURUNZIZA. Cela s’ajoute à l’opposition interne de son parti CNDD-FDD qui atteint plus de 85 pour cent.

Pour le moment, la meilleure façon de bien jouer pour lui est de renoncer sa candidature à sa propre succession. Ainsi il aura fait une sortie très honorable comme Joseph KABILA.