Actualités

LE PARTI CNDD-FDD DE PIERRE NKURUNZIZA EN TRES MAUVAISE POSITION  SUR LE TERRAIN POLITIQUE AU BURUNDI

Mise à jour le 19 juin 2014

Ce samedi, le 14Juin 2014, le parti CNDD-FDD avait organisé des réunions à travers tout le pays à l’intention de ses membres. L’objet de ces réunions était d’informer à tous les participants le programme à réaliser dans un court terme.

Ainsi donc, comme pour récupérer la situation politique perdue, samedi le 28 juin 2014, il est prévu des marches manifestations de soutien à Pierre NKURUNZIZA pour avoir été couronné d’une médaille délivrée en France par les anciens soldats de la paix. Comme stratégie, le CNDD-FDD préconise que les participants à ces rassemblements ne vont pas porter leurs uniformes de parti pour montrer à l’opinion  tant nationale qu’internationale que tous les Burundais avaient répondu massivement à ce rendez-vous. A cette même occasion, certains adeptes du parti CNDD-FDD bien choisis et préparés vont demander au président Pierre NKURUNZIZA de  présenter sa 3ème candidature pendant les élections de 2015. Le CNDD-FDD semble oublier que Pierre NKURUNZIZA a déjà déposé sa candidature à deux reprises à la CENI, en 2005 devant Paul NGARAMBE et en 2010 devant Pierre Claver NDAYICARIYE.  Lors de son entrée en fonction, il a solennellement prêté serment, reçu par la Cour Constitutionnelle devant le parlement deux fois, en 2005 et en 2010. Au cas où il opterait pour manipuler la CENI et la Cour Constitutionnelle, il aura fait un coup d’Etat Constitutionnelle et les Burundais en tireront les conséquences qui s’imposent pour redresser la situation à temps. A ce juste titre, les membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante et ceux de la Cour Constitutionnelle seront comptables devant la Nation et la Communauté Internationale.

Ce n’est pas tout, le 09 Aout 2014, le parti présidentiel prévoit exécuter une campagne de collecte des fonds à tous les Burundais atteints de 18 ans et plus destinés à financer la campagne électorale de ce parti. La masse paysanne donnera une cotisation obligatoire de 500 francs par personne tandis que tous les dignitaires et les fonctionnaires donneront chacun son salaire mensuel.

Malgré ces équations de vouloir bien se préparer aux élections de 2015 au moment où le terrain politique est miné pour les partis de l’opposition, le mécontentement et les  chicaneries internes au CNDD-FDD atteignent le seuil maximal. Notons en passant que la majorité des membres du CNDD-FDD sont dégoutés par la façon dont le parti est géré et sont aussi contre la 3ème  candidature de NKURUNZIZA.

Wait and see.