Actualités

HONORABLE MANASSE NZOBONIMPA ET LES « BAGUMYABANGA SANS VOIX » EN REPUBLIQUE UNIE DE TANZANIE

Mise à jour le 27 novembre 2011

Pour le CNDD-FDD, la date du 16 Novembre est historique car, elle rappelle la signature de l’accord global de cesser le feu signé entre le gouvernement de transition du Burundi et le CNDD-FDD (Mouvement d’alors). Certains « BAGUMYABANGA » de la République Unie de Tanzanie ainsi que d’autres locaux avaient effectué un mouvement vers la Tanzanie pour pouvoir célébrer ce jour férié des « BAGUMYABANGA » avec leurs compatriotes vivant dans ce pays et cela, autour du député de l’East African Community Manassé NZOBONIMPA. Ce dernier après avoir accueilli ses visiteurs de marque, il a rappelé que la date du 16 Novembre est considérée au sein du CNDD-FDD comme une journée des martyrs qui devrait d’ailleurs être célébrée par tous les burundais.

Aujourd’hui, le CNDD-FDD de Pierre NKURUNZIZA comme l’appelle si bien Manassé NZOBONIMPA, tend à montrer que la date du 16 Novembre est la journée du combattant CNDD-FDD ; pour lui c’est une malhonnêteté politique car, en réalité, ce parti dans son esprit nationaliste avait décidé de commémorer cette journée pour rendre hommage à tout burundais et cela sans ségrégation ni ethnique, ni régionale, ou religieuse etc... qui avaient péri pendant la guerre fratricide qui a vu le jour le 21 Octobre 1993 et qui a duré jusqu’à la signature de l’accord au moment du cesser le feu.

Le 16 Novembre n’est donc pas une journée du combattant CNDD-FDD comme le prétend Pierre NKURUNZIZA, à moins que ce soit une innovation pour cette organisation qu’il pilote et qui n’a plus son idéologie originale selon plusieurs témoins et observateurs. Pour Manassé NZOBONIMPA, tous les « BAGUMYABANGA » devraient être unis en écartant bien sûr les criminels, qu’il a classés en deux catégories à savoir : les assassins et les auteurs des malversations économiques qui pillent et qui détournent les biens publics. Ils devraient aussi être tous scandalisés par la chasse à l’honorable Leonard NYANGOMA et l’emprisonnement de l’honorable Hussein Radjabu, deux des rares figures emblématiques du CNDD-FDD que tous les « BAGUMYABANGA » n’oublieront jamais dans leur histoire. Via les « BAGUMYABANGA » présents, l’honorable Manassé NZOBONIMPA a fait un vibrant appel aux « loyaux BAGUMYABANGA » de l’honorable Hussein Radjabu et aux « BAGUMYABANGA » qui sont avec l’honorable Leonard NYANGOMA, de s’allier avec les « BAGUMYABANGA sans voix » qui se sont déjà déclarés afin de consolider les efforts et d’arrêter des stratégies communes pour anéantir la bande qui tue et qui pille sous l’étiquette de cette noble appellation des « BAGUMYABANGA » ou Défenseurs de la Démocratie, « DD » en cigle.

Ce jour même, l’honorable Manassé NZOBONIMPA a annoncé que ses émissaires étaient en route pour contacter l’honorable Leonard NYANGOMA et les proches de l’honorable Hussein Radjabu pour leur expliquer le bien-fondé de cette idée des « BAGUMYABANGA sans voix » et ainsi recueillir leurs suggestions. Il a rassuré les « BAGUMYABANGA sans voix » présents à Dar Es Salam que le résultat de ses rencontres et contacts leur sera communiqué. Ses « BAGUMYABANGA sans voix » lui ont assuré un soutien indéfectible même si parmi eux, il y en a qui cachent encore leurs ongles, ne fusse que pour gérer momentanément la brutalité de NKURUNZIZA.