Actualités

BUJUMBURA L’EXTRADITION DE ROGER LUMBALA VERS KINSHASA ! LES CARTES JOUEES AUTREMENT

Mise à jour 17 septembre 2012

Au moment où les autorités de Kinshasa se trouvaient dans des tracasseries politico-diplomatiques pour obtenir l’extradition de l’homme politique congolais (le député Roger LUMBALA) vers Kinshasa, le Burundi a pris finalement ses responsabilités et l’a laissé partir vers Paris qu’il considère comme dernier point de provenance ignorant la donne de son passage sur le territoire rwandais. Roger LUMBALA s’était réfugié il y a de cela deux semaines à l’ambassade Sud-Africaine de Bujumbura pendant que Kinshasa et le service national des renseignements burundais étaient dans les démarches de l’arrêter sur place. Comme étant marié à une sœur ou cousine d’un des chargés des missions secrètes et privées du Président Pierre NKURUNZIZA, un certain Laurent WEGE du moins selon l’opinion interne au parti présidentiel, pour sauver LUMBALA, cette affaire a été gérée par des individus et non l’Etat du Burundi comme il se devait.

Le ministre des relations extérieures Laurent KAVAKURE avait affirmé, ce vendredi 14 Septembre 2012 sur la voix des ondes, que son ministère n’a eu aucune information officielle sur cette affaire et qu’il était prêt à agir en respectant les accords de Vienne et en sauvegardant surtout les bonnes relations qui existent entre le Burundi et la RDC. « Pierre NKURUNZIZA n’acceptera pas de livrer Roger LUMBALA. C’est le chant qui se faisait entendre tous les jours dans le cercle du pouvoir pendant tout le temps que ce dernier a passé dans l’ambassade de l’Afrique du Sud à Bujumbura !!! ». Roger LUMBALA a quitté Bujumbura à destination de Paris à bord de KENYA Airways vers 11 heures, temps de Bujumbura ce Samedi 15 Septembre 2012. Le ministre Laurent KAVAKURE a du mal à s’expliquer pour défendre son gouvernement quant à sa prise de position sur les cas d’exécutions extra-judiciaires et soigner son image sur l’échiquier international. Voilà que l’affaire LUMBALA vient empirer la situation en donnant à son pays une très mauvaise posture diplomatique sur le plan régional.

Lambert MENDE, le ministre congolais des relations extérieures, qui espérait obtenir l’extradition de Roger LUMBALA, surtout après avoir fourni des preuves tangibles (selon lui) aux autorités burundaises et sud-africaines quant à sa participation aux actes subversifs en RDC, les autorités burundaises lui ont coupé les herbes sous les pieds en jouant les cartes autrement.

LE DEPUTE ROGER LUMBALA DE LA R.D.CONGO DANS L’AMBASSADE DE L’AFRIQUE DU SUD : REFUGE OU ABRI ?

Mise à jour 7 septembre 2012

Le député Roger LUMBALA, l’un des hommes forts de l’opposition congolaise, se trouve dans l’ambassade d’Afrique du Sud à Bujumbura la capitale burundaise. Dans la matinée du Samedi 1er Septembre 2012, des rumeurs et chuchotements annonçant qu’il serait sous filature des Services de sécurité burundaise dominaient l’opinion interne au parti présidentiel le CNDD-FDD. Il serait entré au BURUNDI (comme il le faisait souvent) vendredi le 31 Août 2012 en provenance de KIGALI, sans aucune inquiétude, comme ayant épousé une burundaise qui serait d’une famille très proche de Pierre NKURUNZIZA le Président de la République.

Une source non éloignée des services militaires du Burundi a annoncé à notre rédaction que dans la nuit de Samedi à Dimanche passé, il s’observait à Bujumbura des tractations de le faire sortir du pays, mais l’opération n’a pas été facile. Il a percé dans les enceintes de l’ambassade de l’Afrique du Sud au Burundi pour y trouver refuge ou se mettre à l’abri de toute arrestation qui permettrait son extradition vers Kinshasa. Roger LUMBALA, ancien officier supérieur dans l’armée congolaise aurait des frottements chaleureux avec le mouvement M23 qui peut être transformé en un ou plusieurs autres mouvements qui seraient crédibles dans l’opinion congolaise et internationale, selon les informations qui circulent dans la famille politique présidentielle. Ces mêmes informations y laissent une fumée sans feu car, les membres du CNDD-FDD essayent de gérer cette situation qu’ils considèrent comme une huile combustible qui peut engendrer la catastrophe au sein de leur formation politique, si une fois elle est versée au torchon qui brûle déjà dans cette case gérée par le Président NKURUNZIZA.

Est-ce-que ce sont les services burundais de sécurité qui ont facilité son évasion ? Ou alors c’est lui qui a trompé leur vigilance puisqu’il était déjà en résidence surveillée du moins selon la Radiotélévision Nationale Congolaise captée à Bujumbura! Cette situation est suivie de près avec une très grande attention à Bujumbura et reste à suivre. Le congolais Roger LUMBALA est né à MWEKA le 13 Avril 1958 au Kassaï Occidental. Avant de s’allier au parti RCD qu’il a même dirigé par après, il fut représentant du parti UDPS d’Etienne CHISEKEDI en France. Là où les choses en sont aujourd’hui, le Burundi se déclare non concerné par cette question et seules la République Sud-Africaine et la République Démocratique du Congo s’en occupent. Cette même question préoccupe le site internet « burundiimage.org », qui se charge d’assurer son suivi.