Actualités

MOHAMED RUKARA, LE TOURMENT ET LA TOURMENTE ; LA COUVERTURE DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA ET LE RECOURS AUX MARABOUTS.

Mise à jour 19juin 2012

,

Les menaces du groupe mafieux brillant par le détournement, la corruption et les malversations économiques que l’Ombudsman burundais n’a pas eu le courage de dénoncer (malgré ses promesses), l’affaire blanchiment d’argent et l’affaire commerce de cocaïne qui incrimine une de ses amies, lui causent un tourment grave au point de vue moral. Il est dans la tourmente si bien que le recours aux marabouts est pour lui l’avant dernière chance qui lui reste, sachant que la dernière est la couverture de Pierre NKURUNZIZA.

Mohamed RUKARA, actuellement sueur au visage tout le temps, est trop occupé des opérations de ces marabouts venus respectivement de MBOKO (le Sud KIVU en RDC) et de, BAGAMOYO (en République Unies de TANZANIE). Le marabout venu du Congo a parachevé son travail Samedi le 16 Juin 2012. Il était accompagné de trois (3) assistants. Sa mission était de tout faire pour que l’opinion dressée contre RUKARA se calme. Le tanzanien qui poursuit son travail a pour mission, de maintenir la position de Pierre NKURUNZIZA, qui est jusqu’à présent, malgré l’influence de certains de ses proches dont le Général Adolphe NSHIMIRIMANA, doux vis-à-vis de RUKARA. Le marabout tanzanien a aussi la mission de bloquer les poursuites judiciaires et donne ainsi à RUKARA, l’espoir d’échapper même aux enquêtes judiciaires et de rester à côté de Pierre NKURUNZIZA comme Vice-président du Conseil des Sages et Ombudsman burundais. Pourquoi tout ça ? Même s’il a sacrifié deux (2) vaches et cinq (5) moutons pour ces problèmes, le sang de ces bêtes immolées ne servira à rien car, il est déjà déclassé par la société burundaise. Cette société est juste ! La preuve en est que même dans son entourage, le top secret n’a plus de place. Oui, la couverture de Pierre NKURUNZIZA peut être maintenue car, c’est un acquit pour tous ses proches ou ses serviteurs trempés dans des dossiers louches et même sanglants comme l’assassinat d’Ernest MANIRUMVA l’affaire GATUMBA et autres.

Dans les milieux proches de RUKARA, on signale que le ministre de la justice a effectué vers la fin de la semaine dernière, une visite de travail en Belgique. La même source indique que le ministre de la justice est à la recherche des informations relatives au dossier affaire blanchiment d’argent imputable à RUKARA non pas pour l’enfoncer, mais pour le sauver. La même source indique que ce Dimanche 17 Juin 2012, RUKARA était très préoccupé par les opérations de son marabout tanzanien, tellement qu’il n’a pas eu le temps d’aller accueillir une délégation saoudienne venue rendre visite à la communauté islamique du Burundi. RUKARA s’est fait représenter par un certain LUAMBA à qui il a confié la mission de surveiller Sheikh SADIKI KAJANDI, afin qu’il ne profite pas de cette occasion pour le diaboliser. SADIKI KAJANDI est soupçonné par RUKARA et quelques personnes qui lui restent fidèles de pactiser avec certains éléments du pouvoir qui roulent pour le faire couler. LUAMBA devait donc contrôler KAJANDI pour qu’il n’ait aucune occasion de parler dans l’intimité à la délégation, afin d’éviter toute intoxication possible. A Bujumbura comme partout ailleurs, même les pro-RUKARA trouvent que sa démission serait d’une très grande contribution de sa part pour sauver son honneur.