Actualités

DES TORCHONS BRULENT AU SEIN DES BAGUMYABANGA DE RUYIGI

Mise à jour 14 out 2012

,

Un meilleur tueur peut le faire longtemps mais après tout il se retourne contre les siens. Il y a quelques années, la plupart des Bagumyabanga ressortissants de la Province de RUYIGI ont toujours crié haut et au secours contre une oppression et une dictature sans précédent orchestrés et incarnés par le bras droit du Président Pierre NKURUNZIZA dans le camp des Bagumyabanga du CNDD-FDD de Ruyigi. C’est le fameux BUCUMI Moïse, actuel Ministre du transport, des travaux publics et de l’équipement. Il est natif de la Commune Gisuru, Province Ruyigi.

Faiseur de soleil et de pluie dans cette Province parce qu’il est soutenu par le N° 1 du pays, lui-même sans honnêteté considérable, le Ministre Bucumi croie que tout lui est permis. D’aucuns auraient entendu combien de fois il est cité dans des actes de tueries surtout dans sa commune natale de Gisuru. La récente arrestation du Chef de Zone Nyabitare, l’illustre Patrice MAZOYA et ancien catéchiste, aura secoué le Ministre Bucumi qui a toujours été cité par ce Chef de zone dans des cas d’assassinats où des personnes ont été retrouvées décapitées alors qu’elles avaient été arrêtées par les deux autorités respectivement ministérielle et zonale.

Comment peut-on accepter de tuer son propre pays comme si l’on était à l’étranger ? Quand le Ministre Bucumi ose dépêcher des policiers du troisième Groupement Mobil d’Intervention Rapide (GMIR) de Bujumbura pour aller sillonner toutes les sentiers de la Commune Gisuru pour traquer les membres des partis de l’opposition, quel devrait être le résultat ? L’on ne saurait s’éterniser sur cette situation rocambolesque, espérons que le Chef de zone Nyabitare, Patrice MAZOYA ne ménagera rien pour le Ministre Bucumi Moïse afin d’éclairer la religion de la justice pénale, si du moins il y en aura, afin de traduire ces criminels qui ont endeuillé la Commune de Gisuru ces dernières années. Et il faut que la justice soit faite, sinon le monde périra.

L’on ne pourra jamais être exhaustif en traitant la question en rapport avec les exactions de ce membre du Gouvernement NKURUNZIZA. Comme si les assassinats qui lui incombent ne suffisaient pas, avec beaucoup d’autres planifications d’exterminations des fils et filles de ce pays, voilà qu’un autre Grand Docteur, un des rares de la province de Ruyigi, a été la cible des empoisonnements par le même Ministre Bucumi Moïse, en complicité avec quelques proches et tous natifs de la même commune. Le Dr BIRINTANYA Norbert avait été évacué vers un des grands hôpitaux du KENYA pour des soins intensifs mais malheureusement, comme c’était trop tard, il a été renvoyé pour ne pas faire des dépenses énormes et inutiles au pays et à sa famille. Par après, il a encore une fois été évacué vers l’Afrique du Sud où il vient de rendre son âme dans un des grands hôpitaux de cette puissance africaine pour avoir avalé un poison très fort, un des plus dangereux de la Commune Gisuru célèbrement connue pour cette pratique.

En effet, comme c’est devenu une pratique courante chez les membres de ce parti CNDD-FDD, c’était au cours des cérémonies d’accueillir de nouveaux adhérents au parti tenues en Commune Bweru de la même Province de Ruyigi quand un plan macabre visant à éliminer le Dr Norbert a été réalisé. Les personnes citées dans la réalisation de cette ignoble mission sont : Le Ministre Bucumi Moïse, commanditaire principal, le Sénateur SURWUMWE Edouard, SENTORE Léonard, actuellement chef du personnel à la Deuxième Vice-Présidence de la République, le Député NGIRIRWA Gervais, l’ancien Ministre et Conseiller à la Présidence de la République, Venant KAMANA et un Imbonerakure qui s’appelle BASHINGWA Elie. D’après nos sources fiables d’informations, le conflit qui vient de conduire à l’élimination de ce Dr tient base fondamentale à la haine, la jalousie et l’avidité de pouvoir. Car en effet, le Ministre Bucumi Moïse n’a plus beaucoup de points devant l’autorité de nomination et son ami préféré NKURUNZIZA. Il a failli perdre son fauteuil ministériel pendant le récent remaniement tellement qu’il n’a plus de chance de rester au Gouvernement lors du remaniement en cours. Par contre, le Dr BIRINTANYA Norbert est actuellement très bien apprécié par le Président NKURUNZIZA tellement qu’il a beaucoup de chances d’hériter le poste du Ministre de la santé Publique. Rappelons en plus qu’il occupait, avant d’être tombé dans le piège de BUCUMI le poste de Secrétaire Permanent au Ministère de la santé Publique et de lutte contre le SIDA. Par ailleurs, comme ils étaient deux HUTU du CNDD-FDD ressortissants de la même commune, le Ministre Moïse Bucumi le voyait en concurrent de grande taille en termes d’hommes ministrables.

C’est très dommage pour la population de Ruyigi et de tout le pays de perdre un Dr de taille, sage et intelligent comme Norbert, mais quand même le Ministre Bucumi aussi ne doit pas continuer à endeuiller ce pays longtemps meurtri par des assassinats et des clivages internes. C’est le Dr Norbert qui est s’était opposé pour la première fois contre ce tueur professionnel en l’empêchant de continuer à exterminer des personnes innocentes. Quid du parti CNDD-FDD qui continue à connaître des traitres en son sein ? Il faut parvenir à mettre en cause le calvaire enduré par le peuple burundais : la mort des populations innocentes, la population paupérisée et la dégradation des conditions de vies. Qu’il nous plaise de signaler que de tels plans sont envisagés pour d’autres hauts cadres de ce parti lors des cérémonies diverses comme l’inauguration des œuvres du cinquantenaire ainsi que d’autres festivités.

D’après les mêmes sources d’autres personnes en lice à être éliminé sont le Dr SIBOMANA Célestin, le Dr KAMION et l’ancien Sénateur Louis NTUREKA, actuellement cadre à la Commission Nationale Terres et Autres Biens (CNTB). A bon entendeur Salut !