Actualités

LA REUNIFICATION DU PARTI UPD-ZIGAMIBANGA, LE MINISTRE EDOUARD NDUWIMANA DERANGER PAR LE LEADER SHIP FAIBLE DU PARTI CNDD-FDD

Mise à jour le 09 janvier 2015

Ce jeudi 08/01/2015 , les deux parties antagonistes de l'Union pour la Paix et le Développement
UPD-ZIGAMIBANGA représentés d'un côté par Zedi FERUZI reconnu par le Ministère de l'Intérieur
et de l'autre représenté par Chauvineau MUGWENGEZO non reconnu par le Ministre de l'intérieur se sont
réunis après avoir reçu la lettre d'encouragement et de félicitations quand a cette bonne volonté politique recommandée même par la feuille de route signée par toute la classe politique du Burundi assistée
par la Communauté Internationale.

Par cette lettre de félicitation n° 699/N001/2015 que le Ministre Edouard NDUWIMANA a adressée
aux deux partis, dans le but de les appuyer dans leurs programmes de célébrer cette réunification
le 10 /01/2015 il a mentionné que son cabinet sera représenté par son conseiller charge des partis politiques
Mr BIMENYIMANA Nestor. Même si le ministère de l'intérieur et le parti UPD ZIGAMIBANGA ont affiché l'aire
de converger face à cette opportunité salutaire des deux ailes qui avaient pourtant fait couler beaucoup d'encre et de salive a NGAGARA a la permanence du parti CNDD-FDD l'ambiance était autre ; par nos réseaux internes à ce parti présidentiel (CNDD-FDD) nous avons appris que l'un de ses vices président précisément celui qui répond au nom de BURIKUKIYE VICTOR a perdu la raisons après avoir entendu la nouvelle de réunification de l'UPD-ZIGAMIBANGA. Apres un bout de temps au téléphone il a dit
"HAMWE UWO MUGAMBWE WOKWIYUNGA TWOBA TUGOWE" C-a-d " au cas où ce parti ce réunifie ça sera très malheureux pour nous." Et voilà ! 4 heures après la signature de cette lettre, sans doute après les injonctions de son parti on apprend que le Ministre vient de changer sa position. Prétextant que 19 sur 22 membres du comité exécutif de Zedi FERUZI sont contre cette réunification il la juge inopportune jusqu'à la tenue d'un congre. Par contre les données qui filtrent de l'état-major politique de l'aile Zedi FERUZI prouve que ce chiffre de 19/22 est plutôt celui des membres favorable à la réunification. Entre temps
Zedi, Chauvineau et leurs membres restent engagés malgré ces manœuvres du parti au pouvoir.

La rédaction de Burundi Image affirme pour le cas précis que le parti présidentiel par ses faiblesses au niveau du leadership cause trop de dérangements sans se soucier de la disqualification du Ministre de l'intérieur auprès de la Communauté Nationale et Internationale.